Entre paysage et abstraction...

Au bout d’un improbable rêve l’espace se déchire,

la falaise se rompt. Un pont jusqu’au bout suspendu,

enjambe l’océan, accroche ses haubans et affronte les vents.

Une flèche lancée semble viser les cieux et chercher 

dans les nues d’incroyables mirages...

Le pinceau infidèle...s’évade, il emprunte le pont

et rejoint l’autre rive. Sa quête d’absolu,

sa soif de l’infini lui ouvre le passage.

La palette légère survole l’horizon et

la main vagabonde.....recrée les paysages.

J.J. LAURENS

Karine Mari , entre paysage et abstraction.

Actualité 

Rendez-vous, expos, presse...